.::Rap-Freestyle::.


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 complexe

Aller en bas 
AuteurMessage
Petit-Gelé
Mc monte en Label
Mc monte en Label


Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: complexe   Ven 19 Mar - 6:28

j'me colice bien du monde
c sur j'ai jamais eu d'conséquence
tant qu'ça rapporte à mon compte
le reste j'm'en branle
po mal, c normal chui con
le soir je pense à moi qui baigne dans l'sang
dés fois j'voudrais être mort
puis j'me suicide mentalement
aujourd'hui encore, mais ça marche po
je pense qu'il faut que j'en mette un peu plus fort
j'ai naturelment d'l'air d'un orto
heureusement que lés gens voient pas c'qu'ya dans mon cerveau
j'aurais d'l'air d'un colice d'orto
bublulu ho-ho la démence pèse trop
j'sauterai de haut, lés yeux pleins d'eau
j'te l'jure le gros, j't'échoeuré d'être un painchaud
j'ai l'impression de po donner ce que je vaux, bien hoe
j'repartirai qu'avec toute le lot, tu m'entendras bientôt
je l'sais que tu veux le plus gros, je l'sais que t'en veux 1 bien gros
bien plus gros, on l'a fait partout dans mon bureau, t'as tu vus c seins, yo
avant que je l'étrippe, j'sé po poukoi trop de drogues
dans le système l'électricité ne coordone plus trop, je bugg
plus rien ne fonctionne, on dirait que j'explose, chui fucké
allez chier, mangez moé, la graine ton cadeau, j'vois rosé
j'sent pu mon équilibre, ya un gros cayaux, en d'dans d'moé
qui me baise sur le plancher, la gravité n'a plus d'fonctionalité
la mentalité complètment alliènée j'ai commencé à capoter
explosivement dérailler, coche par coche, mal assumé
mais pourtant à moitié, de presque être près de ressembler à quelque chose
venez le reluquer se suicider pendant qu'il pleure ce bébé, aow
je vois des faucons, porteurs de messagers, le facteur, un bull-dog
dégages pauvre con (eow?) vas chier l'enragé, ta mère est ta salope
t'és tu fou dog? non, non je suis le best à envisager, chui pas conne
demandes le à ta patronne, loup phoque, désaxé comme y n'a po
drop d napalm partout où c'que tu vo, po d'problem à vende de la drogue
plein de femmes folles, de lui qui l'suckent, parc'qui n'a une bonne
pompes moi ça p'tite cochonne, fumes la comme si ça sortirait droit du bong
boing boing_) je saute des coches, revolent des revolves mais po d'mun'tion<
wtf!%?/ me semble que depuis le temps j'écris d chansons ça pourrait être plus bon
t'és-tu con? moi du non, mais pourquoi tu sondes là autour comme la merde la plu' conne
moisissure mauve, électrocute d'autres bonhommes de vultures sculptures rondes
comme des gargouilles qui lancent des citrouilles en s'puffant dés picouilles
t'as l'mât qui s'la rouille, manges ta soupe chick nouilles et puis zigouilles la après
avoues lui le vômit que tu m'as dit, et suicides toi rapidement gros colice d'agrès
depuis le début dés temps ya dés fifs dans ton style, qui dès qu'on parle s'la sentaient
prends toi ça drête dans tête, pense à ta manière d'agir, à ton pénis, avant de faire
de quoi qui pourrait
te faire
ressentir, dans une énigme, peut-être tu devrais
te taire, réfléchir, j'te l'dit, et chanter ce refrain

je ne suis que ce petit-jlééé
j't'ai jamais demandéé de venir chieer
j'oblige peersonne à venir regardeer
si téés pas contente bein vas chieer
parc'que je n'suis que c'petit-jlééé
pis eestie qu'j'aime çaa te faire chieer
pis en plus tu viens me reegardeer
dans l'fond tu vaux po mieux que c'petit-jléé
parce que (x2)

més parents m'ont battu toute mon enfance
j'suis tombé dans drogue durant mon adolescence
à c't'heure j't'un adulte irresponsablement consient
le moindre contact physique ou social m'éffraie
j'ai d'la misère à dormir parc'que j'm'imagine dés merdes
aucune blonde, aucune personne qui m'aime
seulement le pot, cette salope qui m'voulait
attendait que j'la toke, me laissait la manipuler
bien l'égrainer avant de la rouler, la tordre un-peu sur elle-même
pis de me l'allumer, de mela fumer, bien buzzé
j'ai le goût de m'enrouler dedans, de sentir ces lèvres sur les miennes
j'entend tout l'temps sa voix entre les vents, et elle s'encre dans ma tête
me donnant goût de repartir de l'avant, et jamais ça s'arrête
quand elle est triste faut que j'soi réconfortant, j'voudrais pas la perdre
car elle elle est là malgré mon innocence, elle m'accepte
dans ma différence, malgré le mal que j'ai dans la tête
quand-t-elle est là ça dure jamais longtemps, puis j'me la met
directement, bien profondément dedans, ces sac a l'aime
elle sacre en jouissant, tellement plaisant de me la faire
autant que sa maman, ah toutes ces fois où je l'ai mise à terre
les 2 ensemble, celles là elles étaient parfaites
elles font tout c'que j'leur demande, awaye suce ma graine
non, mets la dans ta raie, dedans, te ramonant puissament le vagin
viens pas faire ta chienne, penses pas, sérieusement, que je suis mal-saint
ha seulement parce que j'encule un tas de chèvres, maintenant je suis un radin
radotant, inutilement, avec de la marde d'encore sèchée sur le bout de sa graine
je suis irradié, radio-activement, expatrié, immédiatement, là je comprend pas ce barratin
mais pas grave, enfiles tes patins, violes les comme des pantins, en jouant au marin
transformes toi en babouin, pauvre emputé, on dirait une perruche avec une bite bleue-marin
les mots qui se percutent, et, une meule de foin roulant plus loin
vends du chimique à tés amis, tu vas t' faire de cash fucking'ment vite
on s'en branle de leur vie, dis leur que tu es le plus grand christ


je ne suis que ce petit-jlééé
j't'ai jamais demandéé de venir chieer
j'oblige peersonne à venir regardeer
si téés pas contente bein vas chieer
parc'que je n'suis que c'petit-jlééé
pis eestie qu'j'aime çaa te faire chieer
pis en plus tu viens me reegardeer
dans l'fond tu vaux po mieux que moéé
parce que (x2)

évidemment, que de démence
condamné en perpétuence
perplèxement
je recommencerai continuellement
tout le temps
constament
pogné au centre
d'un cercle de violence
meurts ma grosse en
meurts, en, en
comment tu penses?
si t'arrives à comprendre
quand je dit t'arrives à comprendre
c'est que tu as autant de démence que moi
dans le mirroir je vois un monstre noir
''bien plus épeurant'' perdu d'un brouillard
probablement pas débrouillard
un brouilleur de pistes les bagues en or
le bag plein de pinotes, whoop y'en a pu
une bouteille d'alcool, qui est-ce qui l'a bu?
pourquoi est c' que ma coke personne la vu
je ne suis qu'une salope vivant dans l'abbus
plein de problèmes à ma vue
forcené d'efforts et de travail ardus
comme de m'être mit dans un foutoire
fait de roi le moi des connards
mais canard...

je ne suis que ce petit-jlééé
j't'ai juste demandéé de venir chieer
j't'obligeais à venir regardeer
si té pas contente bein vaa paa chier
parc'que je n'suis pas ce petit-jlééé
pis eestie qu'j'aimerais pas te faire chieer
pis en plus tu viens me reegardeer
dans l'fond tu vaux po mal mieux que moéé
parce que

je ne suis que ce petit-jlééé
j't'ai juste demandéé de venir chieer
j't'obligeais à venir regardeer
si té contente bein vaa paa chier
parc'que je n'suis pas ce petit-jlééé
pis eestie qu'j'aimerais pas te faire chieer
pis en plus tu viens me reegardeer
dans l'fond tu vaux po mal mieux que moéé
héé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
complexe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Opéra Night : Complexe de nuit en Bourgogne
» LE complexe de Mylène : son profil droit
» Les clubs du Nord - Pas-De-Calais
» Quelle Mpc Choisire ?
» Quel amplis choisir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.::Rap-Freestyle::. :: Mode freestyle :: Freestyle-
Sauter vers: